Pourquoi Mizen ?

Mizen Team

“Pourquoi Mizen ?” C’est une question que l’on nous pose souvent. Mais pas uniquement celle-ci, nous recevons aussi fréquemment des remarques du style : 

  • Mais c’est quoi la finance “islamiste” ? 
  • Y’a vraiment un marché pour cela ?
  • Mon voisin est musulman et pourtant il est à la même banque que moi !

Malheureusement ces réactions sont on ne peut plus normales.

Que ce soit en France ou ailleurs, nous recevons très peu d’éducation financière. La finance est par conséquent souvent perçue comme obscure, complexe et réservée à une poignée d’initiés. Que dire alors de la finance islamique qui apporte une dimension éthique et de religion en plus de la complexité naturelle de la Finance conventionnelle.

Il est tout à fait normal que Mr et Mme Tout le monde ne saisissent pas immédiatement l’importance et la pénibilité du problème que nous souhaitons régler chez Mizen. Tout simplement car ils n’en ont pas conscience. Un des premiers points essentiels à clarifier est justement de présenter.

Comment les musulmans sont censés gérer leurs finances ?

Il est communément accepté que la Finance Islamique repose sur 5 piliers :

  1. L’interdiction du Riba, dont l’intérêt est sa forme la plus connue et la plus répandue dans les services financiers.
  2.  L’interdiction du Gharar, que l’on définit comme de l’incertitude contractuelle. Les éléments fondamentaux de tout contrat en finance islamique doivent être clairement définis (prix, objet de la transaction, délais d’exécution, identification des parties prenantes)
  3. L’interdiction du Maysir, qui désigne la spéculation. Attention à ne pas confondre cette notion de spéculation avec une prise de risque qui est nécessaire dans toute activité économique. Un moyen simple de s’y retrouver est de se poser la question si suite à une transaction financière, l’on s’enrichit car l’on a vraiment contribué à une activité productive, ou bien est-ce uniquement le fruit de la chance ?
  4.  L’adossement de toute transaction financière à un actif réel : pas de biens, pas de transactions. Ce principe a l’air anecdotique mais il implique tout simplement que la finance islamique est complètement corrélée à l’économie réelle. Ce principe est un vrai stabilisateur de l’économie.
  5. Le principe de partage des pertes et des profits. Toute personne prenant un risque financier a droit à une part du gâteau si le projet dégage une rentabilité mais est aussi responsable des pertes dans le cas contraire. Cela parait évident et complètement logique .. Pourtant c’est loin d’être la pratique dans le secteur financier.

Maintenant que vous avez une idée des principes généraux de la finance islamique, abordons…

Le cas spécifique de l’intérêt bancaire au sein de la finance

On le retrouve : 

  • dans les agios lorsque vous êtes à découvert sur votre courant
  • dans la proposition de prêt que vous fait votre banque lorsque vous souhaitez acquérir votre logement, ou financer les études de votre enfant, ou même votre prochaine voiture… en fait quasi tous les prêts…
  • dans le fameux livret A : instrument d’épargne préféré des français
  • dans quasi tous les placements disponibles au grand public
  • et même le plan épargne Entreprise de votre employeur….etc….etc…etc…

Nous pourrions poursuivre cette liste, mais je pense que vous avez compris que le Riba sous la forme d’intérêt bancaire est omniprésent dans notre quotidien.

Vous me direz, tout le monde n’est pas musulman, il est donc tout à fait normal que les produits financiers et bancaires comportent de l’intérêt ! C’est exact, en revanche ce qui est complètement anormal est que l’on ait pas d’alternatives sans intérêts pour répondre au besoin du citoyen musulman.

Dans un monde où l’on peut manger végétarien, sans gluten, casher, halal , hyper protéiné, cétogène ou sans sucre, il est quand même étrange qu’en termes de services financiers l’on soit tous astreints au même menu malsain et profondément injuste.

Car oui…

Ce manque d’alternative financière est une énorme injustice

Quant il s’agit de gérer son argent, de l’investir ou même de financer ses projets, tout musulman de France et plus généralement d’Europe n’a d’autre choix que : 

  • de faire l’impasse sur ces valeurs afin de bénéficier de services financiers 
  • ou bien de renoncer aux projets qui lui tiennent à coeur… en un mot renoncer à construire sa vie … (oui on y va un peu fort mais ce n’est pas très éloigné de la réalité)

Nous parlons tout de même de l’Europe, où les services financiers sont une commodité pour quasiment tous ses habitants ! Tous… sauf ceux de confession musulmane.. 😣

C’est exactement ce problème que nous souhaitons régler avec Mizen

Nous voulons permettre aux musulmans d’Europe d’accéder à des services financiers qui soient éthiques, inclusifs, accessibles mais surtout conformes à leur foi. Comme beaucoup, nous avons eu énormément d’espoirs en 2009, lorsque Christine Lagarde avait déclaré vouloir développé la Finance Islamique en France. Force est de constater que presque 13 années plus tard, peu de choses ont vraiment changé pour le consommateur musulman. Plutôt que d’attendre un acteur providentiel, nous avons décidé de nous charger nous même de cette mission. On est jamais mieux servi que par soi-même non ? 😎

Comme vous pouvez l’imaginer, la tâche est énorme et nous avons donc décidé d’aborder cette problématique petit bout par petit bout. Nous nous sommes interrogés sur le produit financier le plus répandu, le plus indispensable, le plus accessible mais surtout celui qui parait complètement licite alors qu’il ne l’est absolument pas. 

Nous commençons donc notre révolution par le compte Mizen : un compte de paiement halal avec sa carte de débit associé. 

Mais pas uniquement 

Chez Mizen nous ne voulons pas nous contenter de juste proposer des produits financiers halals. Nous avons répertorié un beaucoup d’autres nombreux travers dans l’industrie financière dont : 

  • le manque de transparence 
  • le manque de considération et d’écoute des clients
  • une curieuse manière de tirer profit du manque de connaissances financières des clients

Raison pour laquelle, nous allons faire exactement le contraire chez Mizen 😉

  • Nous n’allons rien vous cacher sur notre fonctionnement, notre tarification, nos projets
  • le développement de nouvelles fonctionnalités ou produits seront centrés sur les besoins de nos clients et non les nôtres
  • nous allons vulgariser un maximum de concepts financiers (islamiques et généraux) pour que tout le monde puisse s’y retrouver dans cette jungle financière et faire ses choix de manière autonome

L’aventure Mizen commence maintenant ! 🥳

Rejoignez nous 🤩

    More great articles

    Qu’est ce que la finance islamique ?

    La finance islamique est généralement définie comme étant une finance reposant sur les principes de la sharīᶜa. Le Ministère Français…

    Read Story

    Restez informés !

    Abonnez-vous pour ne rien rater de l'actualité de Mizen.

      Promis, pas de spam.

      Arrow-up